Plutôt carte postale ou email pendant l’été ?

Le 01/08/2019

Star des vacances, la carte postale représentait, au XXème siècle, 800 millions d’échanges par an*. Mais au cours de cette dernière décennie ce chiffre s’est écroulé. Et pourtant quel plaisir d’envoyer ou recevoir ce petit papier cartonné. On prenait le temps de les choisir, bien souvent avec un visuel adapté à son destinataire (amis, famille, etc.), d’écrire un mot personnalisé à chacun, de recopier minutieusement l’adresse... Mais alors pourquoi cette tradition s’est-elle effondrée et comment cet univers peut-il se réinventer ?

 Deux phénomènes expliquent le déclin de la carte postale : 

1/ L’apparition du smartphone

Entre le téléphone, les multiples applications de chat et les réseaux sociaux, pourquoi s’embêter à rédiger une carte postale ? Ce trio gagnant permet de prendre ses propres photos (ce qui est bien plus personnel), de les poster immédiatement à toute une communauté (l’instantanéité étant le mot clef de ces dernières années) et enfin de communiquer en direct ! Alors que, rappelons-le, à l’origine il n’y avait pas d’alternatives à la carte postale pour communiquer.

2/ Des services postaux qui se dégradent

Le principal acteur français des services postaux propose des prestations de moins en moins efficaces au fil des années ; les vacanciers rentrent chez eux et leurs cartes ne sont pas encore arrivées... Ensuite, il faut trouver des timbres dont le prix ne fait qu’augmenter. Des raisons supplémentaires à la décadence de la carte postale.

Mais alors faut-il se résigner ? Le support carton a-t-il eu son temps ?

Non ! Bien au contraire, d’autres supports papiers continuent de prouver leur puissance et leur efficacité. Prospectus, tract, Imprimé Sans Adresse, Publicité Non Adressée, Mailing, flyer, quel que soit le format, le papier permet la créativité, le ciblage et la création de trafic. Par ailleurs, les niveaux de lecture restent élevés et les taux de mémorisation particulièrement importants. Ces supports sont donc pertinents et surtout appréciés par les consommateurs qui ressentent un sentiment positif en relevant leur courrier. Il n’est donc peut-être pas trop tard pour la carte postale ! Si les marques doivent essayer de promouvoir ce support, les consommateurs quant à eux, doivent prendre le temps de revenir à des basiques. 

*source : bfmtv.com