SECTEUR DE L’AUDITION, QUELLE STRATÉGIE MARKETING ?

Le 02/01/2020

A contrario de l’optique (qui est un métier de distribution), l'audition est un métier technique nécessitant le suivi d'un protocole. On ne vend pas une aide auditive comme une paire de lunettes : généralement, 4 rendez-vous sont nécessaires pour appareiller un client, puis celui-ci doit revenir tous les six mois pour une révision. De plus, les personnes atteintes de surdité refusent parfois de se faire équiper d’une prothèse. Etablir un contact peut donc s’avérer plus complexe. A cela s’ajoute la durée de vie d'un appareil auditif qui est très longue. Les personnes possédant une aide auditive, la change en moyenne tous les cinq ans.

Comment développer une stratégie marketing sur un secteur aussi singulier ?

La profession d'audioprothésiste ne déroge pas à la règle ; publicité et communication contribuent au succès commercial des offres d'audioprothèse. Avec une concurrence exacerbée, notamment dans les grandes villes, se distinguer avec des actions marketing est indispensable.

Et justement, une particularité positive du secteur est le « double ciblage ». Des campagnes de communication peuvent être réalisées sur une cible B to C soit le public malentendant, mais également sur une base B to B à savoir les médecins qui sont les premiers prescripteurs.

Il est aussi utile d’oser la campagne créative en s’appuyant sur l’émotion. Par exemple, mise en place d’un dispositif display 360°avec des moments de vie et des profils différents pour que tout le monde puisse se reconnaître. La personnalisation est un élément de réassurance stratégique permettant de décomplexifier un produit parfois embarrassant ;

  • Pour les « Papy boomers » pourquoi ne pas réaliser une campagne d’affichage display mettant en scène « jeunes grands-parents » et « jeunes petits-enfants » partageant un moment de joie.
  • Pour les retraités, une campagne TV avec une personne (un peu) plus âgée, répondant au téléphone en souriant ;
  • Pour les « + de 65 ans » il est possible de réaliser un couplage : envoyer dans un premier temps un courrier postal dans lequel est inséré un coupon de prise de RDV. Puis, dans un second temps, réaliser une relance téléphonique pour « affiner » et les convaincre de prendre rendez-vous.
  • Pour les « jeunes retraités modernes » qui savent surfer sur le net pourquoi ne pas envisager une campagne e-mailing.

Le ciblage est donc primordial pour ce secteur dont le prochain relais de croissance est la génération « walkman » et « baladeur MP3 », sans oublier les victimes de la pollution sonore des boîtes de nuit.